Informations aux voyageurs

tourisme - vacances - voyage - séjour - vol - avion - hôtel

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Sur les traces dInto the Wild

Envoyer Imprimer PDF

Maxime Gouyou Beauchamps et Robin Menon se sont lancés sur les traces de Christopher "Supertramp" McCandless, rendu célèbre par le film Into the Wild de Sean Penn. Récit d'une aventure à haut risque...

Nous y voilà ! C'est maintenant que tout se joue. Si nous voulons atteindre le Magic Bus, il nous faut traverser cette rivière, la Teklanika qui coule avec rage devant nous. C'est précisément cette rivière qui a empêché Christopher McCandless, alias Alexander Supertramp, de retourner à la civilisation après avoir passé près de trois mois dans le bus 142, rendu célèbre par le film de Sean Penn « Into the Wild ».

C'est en mai que notre histoire commence, alors que je retrouve mon ami Robin à Vancouver et que nous prenons la route à la découverte du Nord-ouest américain. Nous passons un mois au Yukon, à s'imprégner de l'ambiance unique qui règne dans les territoires du nord du Canada. Notre but est de nous préparer pour une expédition de plus d'un mois en canoë, en totale autonomie, au beau milieu de l'Alaska. Au menu, nous avons le choix entre randonnée, canoë, pèche, apprentissage des règles du Nord, règles à respecter afin de se protéger au mieux du climat, des ours et des moustiques !

Trouver le Magic Bus

En juin, nous passons en Alaska, et alors que nous avons quelques jours de libre avant le grand départ, nous décidons d'aller au Magic Bus de Chris McCandless ! Après avoir trouvé de rapides renseignements sur le web et acheté les cartes de la région de Healy à l'Université de Fairbanks, nous voilà partis pour l'aventure ! Nous laissons notre voiture a Eight Mile Lake, endroit où Chris McCandless a commencé, lui aussi, sa route à pied.

A peine 100 mètres le long du Stampede trail, nous nous heurtons aux premières zones détrempées. Au début, on essaye d'éviter, mais au bout de deux ou trois esquives, on se dit qu'on perd non seulement un temps fou mais également beaucoup d'énergie dans ces esquives souvent vaines. Ainsi, après le premier kilomètre de marche, nous avançons les pieds baignant dans les piscines qui nous servent de chaussures.

Au douzième kilomètre, nous traversons une première rivière, la Savage river. Une traversée simple et rapide avec de l'eau au niveau des genoux. C'est au 16ème kilomètre que les choses se corsent un peu, avec la traversée de la fameuse Teklanika River, dit « the Tek ».

Moment décisif : traverser la Tek River

Nous savons que cette épreuve est décisive : la traversée est risquée et si elle s'avère trop dangereuse, nous devrons faire demi-tour. La rivière atteint 30 mètres de largeur par endroit et nous n'avons à première vue aucun moyen de passer. Nous remontons vers l'amont jusqu'à trouver une zone ou la Tek se sépare en deux bras. J'avais à peine remonté mon pantalon sur mes cuisses que mon ami était déjà les pieds dans l'eau en train de faire le premier test. Il ne semblait pas apeuré par la force du courant. Il est là, au milieu de ce petit bras de rivière d'environ 6 mètres de large, l'eau frappe avec violence ses jambes qui disparaissent sous les flots. Il n'a pas l'air de trop lutter pour rester sur place ou même pour avancer. Ce n'est qu'à moitié rassurant car on se dit qu'il suffit d'un rien, d'un faux pas pour que la rivière nous emporte et dans ce cas on ne sait pas où on va ressortir…

Robin ayant réussi à traverser une première fois à vide, nous devons à présent traverser avec nos sacs de plus de 20 kg sur le dos, ce qui se fait également sans aucun problème. Mais nous sommes à présent sur un petit ilot coincé entre le petit bras que nous venons de passer et le bras principal de la Teklanika. Ce bras fait environ 25 mètres de large, mais nous n'hésitons pas cette fois ci ; Rob et moi testons chacun le passage que nous avons choisi, lui à 10m en amont de moi. Au plus profond, l'eau nous arrive en haut des cuisses. Ça devrait être faisable ! Nous endossons nos gros sacs et nous lançons dans l'eau boueuse. Le courant pousse nos pas, il ne faut pas lutter. Il faut avancer tout droit en laissant le courant emporter nos pas vers l'aval. Au total, nous avons mis 40 minutes à traverser la Teklanika, ce qui est plutôt rapide pour une première ! Installés sur la rive pour déjeuner, nous observons un élan qui, lui, traverse le premier bras sans montrer la moindre difficulté ; facile, avec ses grandes pattes !

Into the Wild

Seize kilomètres de marche, à travers la forêt sur un sentier par endroit totalement inondé, nous séparaient encore du bus. C'est finalement après 7h10 de marche que nous avons atteint notre but. Au détour d'une courbe, on arrive sur cet espace dégagé, le bus est là, avec des bouts de plastiques en guise de fenêtres et des bois d'élans posés contre la roue arrière. La première impression est le soulagement d'être enfin arrivés, nous sommes à bout de force ! Débarrassés de nos fardeaux, nous visitons : à l'intérieur, rien ne semble avoir changé depuis la venue de McCandless : on y retrouve le poêle, le lit avec le grand matelas blanc, et la minuscule étagère ou se trouve aujourd'hui une bible déposé par ses parents en 1992 et un exemplaire du livre « Into the Wild ».

Ce qu'il est venu chercher ou fuir ici, nous le cherchons et le fuyons aussi.

L'ambiance qui règne ici, alors que je suis installé sur le grand lit, à relire quelques lignes de l'histoire de Supertramp, n'est ni glauque ni sinistre. Au contraire, le temps est plutôt aux hommages et à la compréhension de ce drôle de jeune homme. Christopher avait le même âge que nous -25 ans- lorsqu'il a trouvé la mort dans ce bus il y a 19 ans. Ce qu'il est venu chercher ou fuir ici, nous le cherchons et le fuyons aussi. Cette profonde imprégnation et découverte de la nature sauvage qui est désormais inexistante en France. Dans cette nature indifférente à notre présence, étant seulement armés d'une bombe anti-ours chacun, nous sommes loin du sommet de la chaine alimentaire. Cela permet de relativiser la place que nous occupons sur cette planète. Ici, nous trouvons une certaine solitude, une fuite de la société dans laquelle nous évoluons depuis de nombreuses années en France. Fuir pour éliminer un temps le superficiel qui occupe nos vies : surplus de communications, de technologies et de richesses. McCandless avait trouvé ses réponses, nous avons trouvé les notres. Par chance, la Teklanika nous a laissé revenir à la civilisation pour en faire bon usage…

Avis aux lecteurs : Cette randonnée jusqu'au bus est réellement très risquée, non seulement à cause de la traversée des rivières, mais également parce qu'on évolue au pays des ours, grizzlys et ours noirs. Une française est morte alors qu'elle tentait de traverser la Teklanika au cours de l'été 2010. Par conséquent, entreprendre cette expédition demande une certaine préparation et/ou l'aide d'un guide du coin. Si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure, n'hésitez surtout pas à me contacter pour des conseils en tout genre.

Self-portrait prise par Christopher McCandless. Copyright.

Pour aller plus loin :

Into the Wild de Jon Krakauer Walden de Henry D Thoreau

Erik Halfacre http://www.christophermccandless.info/

Consultez la source sur Atacamag: Sur les traces dInto the Wild

 

Partager cette info tourisme / vacances / voyage


BESOIN D'UN CREDIT EN LIGNE RAPIDE POUR FINANCER VOS VACANCES ?


Merci de consulter les sources

Les articles de l'espace "Informations aux voyageurs" sont des articles fournis par les flux RSS de site consacrés au tourisme et au voyage. Ces articles ne sont donc pas le résultat de travail de l'équipe de vacances-voyage-sejour.com mais bien le résultat d'un mashup de contenu, également appellé curation.

Notre travail se limite à vous faire découvrir le travail de qualité effectué par des sites web de référence; nous ne rédigeons de ce fait aucun contenu. Ce site web baptisé "Informations aux voyageurs" est donc un site composé d'un moteur de recherche alimenté par des flux RSS. Nous ne sommes donc pas éditeur mais hébergeur et n'exerçons de ce fait aucun contrôle sur les informations référencées dont nous respectons le droit d'auteur en indiquant la source fournie dans les flux RSS.

Afin de découvrir la totalité des articles proposés, merci de cliquer sur le lien de source mentionné en bas de chaque article afin de découvrir l'excellent travail de ces différents rédacteurs; de nombreux autres contenus de qualités vous attendent sur leur site web.

CRM agence de communication - CRM agence de voyage - CRM agence immobilière - CRM assurance - CRM Analytique - CRM Cabinet de recrutement - CRM cabinet médical - Logiciel de gestion de contrats - Logiciel agenda partagé - CRM Gmail

Découvrez le meilleur CRM en ligne qui est aussi un parfait CRM pour agence de voyage.

Voyager moins cher et plus écologique


BAPC - BILLETS D'AVION PAS CHERS

Pourquoi voyager avec nous ?

Parce que si vous trouvez moins cher ailleur, 24h après votre achat, la différence vous est remboursée
(voir conditions).

Parce qu'à chaque séjour vendu, 10% des bénéfices générés sont versés à la protection des forêts | LIRE LA SUITE |

Statistiques

Membres : 2
Contenu : 35674
Affiche le nombre de clics des articles : 12798451

Les infos touristiques les plus lues

Récits - Info vacances / voyage

Visiter les Calanques de Marseille c’est comme voyager au bout du monde dans un endroit à la fois mythique et captivant. Mais comment se permettre une telle fantaisie ? Justement, une sortie dans les Calanques rentre pratiquement dans l’air du temps et peut convenir à n’importe quel voyageur. Mais pour bien marquer cette journée, autant s’assurer d’avoir fait le bon choix du circuit.

Autour des itinéraires dans les Calanques

Avant de se décider de quel circuit choisir, toujours est-il d’évoquer les itinéraires possibles pour une sortie dans les Calanques avec Bleu Evasion. Du Parc national des Calanques, on peut certainement prendre le large en direction des plus belles calanques de Marseille entre Sormiou et Cassis. Le parc national des Calanques est une destination mythique pour ceux qui rêvent d’évasion sur la grande bleue. La visite promet détente absolu et dépaysement total. Du parc national également, on passe d’une ville à une autre depuis Sugition à Morgiou en passant par Port Pin et Port Miou. Un autre itinéraire reste envisageable pour une sortie dans les Calanques. Il s’agit du circuit dans l’archipel de Frioul. Les îles de Frioul proposent de multiples activités nautiques mais aussi des randonnées terrestres à part entière. Le château d’if fait partie intégrante du voyage et convie à une découverte historique sans parler de la fameuse légende de Monte Cristo.

Le circuit dans les Calanques de Marseille

Pour mieux trancher, autant passer en revue toutes les possibilités de circuit à commencer par le circuit des Calanques. Il reste propice à une simple visite qu’à la pratique des activités nautiques. Voyager au cœur du parc national de Marseille est un honneur pour ceux qui aiment la nature et à ceux qui recherchent une échappée belle. En d’autres termes, il n’y a pas meilleur endroit pour se perdre que dans le parc national. D’ailleurs, ce ne sont pas les activités qui manquent en dehors des plaisirs nautiques. Visiter le parc national c’est comprendre l’intérêt pour la préservation de ce milieu fragile doté d’une biodiversité rare au monde. Les voyageurs peuvent passer d’une Calanque à une autre et profiter des paysages immaculés qui se succèdent au rythme du bateau. A ce propos, la location d’un bateau s’impose également lorsqu’on souhaite vivre une expérience de voyage inoubliable dans les Calanques. On peut trancher entre un bateau à moteur et un Catamaran.

Le circuit dans l’archipel de Frioul

Frioul est un vrai paradis pour les plaisanciers et les férus des sports nautiques. Il s’apparente plus à une pratique d’activités nautiques qu’à une simple découverte des îles. Faire une immersion dans l’archipel de Frioul c’est comme s’évader dans un monde sorti tout droit d’un conte de fée. Au programme : la plongée sous marin, le scooter sous marin, la baignade, la bouée tractée, le farniente et la visite des îles et en particulier du Château de l’île d’If. En bref, choisir un circuit dans les Calanques n’est pas évident, raison de plus pour personnaliser son excursion en combinant les deux circuits en un seul voyage.


Les dernières infos vacances / voyages

Chercher des infos voyage/vacances